ALI 74-LE COMBAT DU SIECLE : PLUS QU’UN SPECTACLE

Le jeudi 14 décembre 2017, l’Institut français-Halle de la Gombe a accueilli sous la grande halle un spectacle d’exception qui a emballé et ému l’assistance, qui a vécu comme jamais auparavant le Combat du siècle Ali vs Foreman (« The rumble in the Jungle ») du 30 octobre 1974 : que d’émotions ! Plus qu’un spectacle, la pièce est une véritable plongée dans un pan de l’histoire de la République Démocratique du Congo, Zaïre à l’époque - la décolonisation, la ségrégation et la lutte des noirs américains - contée avec brio sur fond d’images d’archives posées sur des effets lumières et sonores féeriques.

Pour cette fin d’année 2017, après cinq ans d’interruption, Kinshasa a célébré les arts de la parole à l’occasion du Festival Rencontre de Conteurs et Griots organisé par l’Institut français de Kinshasa et la compagnie Tam-Tam Théâtre.

JPEG - 124 ko
Festival Rencontre de Conteurs et Griots

Venue à Kinshasa pour la première fois en 2012, en partie pour la collecte d’informations en vue de la construction de ce spectacle ALI 74-LE COMBAT DU SIÈCLE, la compagnie française La Volige a remporté son pari en présentant aux kinois une pièce digne d’une épopée homérique.

JPEG - 187.9 ko
Une représentation tout en sons et en images

« Je suis si rapide que la nuit dernière, quand j’ai éteint la lumière dans ma chambre d’hôtel, j’étais au lit avant qu’il fasse noir dans la pièce… J’ai innové pour ce combat, j’ai lutté avec un alligator. Je me suis battu avec une baleine. J’ai mis les menottes à un éclair, blessé une pierre, envoyé une brique à l’hôpital. Je suis si méchant que je rends la médecine malade". A travers des paraphrases, Nicolas Bonneau entraine l’assistance dans l’univers du poète, résurrecteur de la boxe, porte-drapeau de la lutte antiségrégationniste aux USA, l’homme qui flottait comme le papillon et piquait comme l’abeille, « The greatest » (« Le plus grand »), Mohamed Ali, dans ce combat épique qui allait au-delà de la symbolique pour traiter les grandes luttes sociales.

JPEG - 201.9 ko
Le conteur français Nicolas Bonneau

Depuis sa création, après plus de 200 prestations en France et pour la première fois à Kinshasa, c’est par des acclamations nourries que la nombreuse assistance a salué le talent de l’auteur, comédien et conteur français Nicolas Bonneau pour ce spectacle qui réunit avec subtilité conte, ciné-documentaire (images d’archives) et musique autour du parcours tumultueux de Mohamed Ali mis en parallèle avec les réalités sociales de l’heure.
Les kinois en redemandent : Ali boma yé ! Ali boma yé ! Ali boma yé !

Pour accéder à la vidéo qui retrace le spectacle, cliquez ici.

Dernière modification : 20/12/2017

Haut de page