APPEL À PROJETS - AIDE ALIMENTAIRE PROGRAMMÉE 2018 (1ÈRE TRANCHE)

Le Ministère français de l’Europe et des Affaires Étrangères lance un 1er appel à projets pour l’année 2018 à travers son dispositif « aide alimentaire programmée ». L’objectif est de contribuer à la sauvegarde et à la réhabilitation des conditions de subsistance des populations en difficulté ainsi que de répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels les plus urgents.

En RDC, le Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France invite les porteurs de projets (ONG, OI ou agences des Nations Unies) à soumettre leurs propositions, sous forme de note conceptuelle (10 pages maximum). Les propositions devront satisfaire aux critères suivants :
• La méthodologie de choix de la zone et des populations ciblées devra être décrite. Les projets devront prioritairement concerner des zones en phase 3 ou 4 d’insécurité alimentaire (15ème cycle IPC, 2017)
• Les projets devront favoriser l’appropriation au plan local et l’alignement sur les stratégies et processus nationaux. Le ciblage des bénéficiaires et les modalités de suivi-évaluation des projets feront également l’objet d’une attention particulière
• Les activités de soutien à la sécurité alimentaire s’inscriront dans le moyen et long terme en recourant aux pratiques permettant de renforcer l’autonomie et la résilience des ménages
• Les financements alloués devront bénéficier directement à l’assistance alimentaire des populations vulnérables
• Les projets privilégieront les instruments d’assistance les plus efficients et les moins susceptibles de perturber les marchés locaux, notamment les transferts monétaires, les bons d’achat et les cartes de paiement, ou dans le cas d’une aide en nature, en privilégiant l’achat de produits locaux ou régionaux
• Les aspects liés au genre, à la nutrition, à la lutte contre la dégradation des terres, et aux actions permettant de s’adapter au changement climatique devront être pris en considération
• Le projet pourra s’étendre sur un an, à partir d’avril 2018.
• Le budget devra être décomposé par type d’action (avec durée et nombre de bénéficiaires associés) : assistance alimentaire d’urgence / actions de résilience et de développement / actions spécifiques liées à la nutrition.
• Budget maximum : 800 000 €. Un budget détaillé en euros doit être fourni, précisant la part d’aide effective aux bénéficiaires, les coûts d’achat, les quantités, le nombre de bénéficiaires directs, la nature des frais et coûts associés (logistique, suivi/évaluation, salaires).

La note conceptuelle est à envoyer par courriel avant le 18/01/2018 (15h) à M. Fabien CAYLA, attaché de coopération : fabien.cayla@diplomatie.gouv.fr. Des demandes d’informations concernant cet appel à projets peuvent lui être adressées directement.

Dernière modification : 11/01/2018

Haut de page