Appel à projets « la France s’engage au sud »

Introduction :
Face aux importants enjeux de développement solidaire et durable présents dans les pays du sud, le concours « la France s’engage au sud » vise à récompenser et soutenir des projets d’innovation sociale en République démocratique du Congo. Les projets présentés devront s’inscrire dans une démarche de développement durable, avoir fait leurs preuves, démontré leur pérennité, et être reproductibles. Les lauréats, porteurs de projets, recevront un soutien financier de 50 000€ et bénéficieront durant leur durée, de l’expertise des réseaux diplomatiques, solidaires, et économiques français afin de les soutenir dans leur initiative.
Les porteurs de projets intéressés et répondant aux critères de sélection sont invités à déposer leur candidature sur le site internet : www.lafrancesengage.fr, jusqu’au 14 juillet 2015, date limite de dépôt des candidatures.

1) les critères d’éligibilités des initiatives innovantes :
Les structures suivantes peuvent participer au concours :
-  Organisation de la société civile (OSC) locales disposant de la personnalité juridique ;
-  OSC internationales agréées localement et s’inscrivant dans une démarche de tutorat auprès d’associations locales ;
-  Services de l’Etat ou établissements publics ;
-  Entreprise du domaine de l’économie sociale et solidaire ;
-  Entreprises porteuses de projets innovants à impact sociétal ;
-  Coalitions d’acteurs (incluant par exemple des OSC, entreprises, collectivités locales, instituts de recherche…etc).
Les actions suivantes ne pourront en aucun cas bénéficier d’un cofinancement à travers le concours :
-  opération de prestige ou de simple opportunité sans but économique, social ou culturel défini ;
-  actions humanitaires et d’urgence qui s’imputent sur d’autres instruments financiers ;
-  fonctionnement ou équipement de services administratifs, d’associations ou d’œuvres privées, lorsque le financement de ces opérations ne s’inscrit pas dans un véritable projet de développement durable ;
-  actions ponctuelles (bourses, invitations, missions d’experts, appui logistique) ;
-  opérations répétitives, de type abonnement ;
-  compléments à un projet FSP-Etat classique, notamment sous forme de financement relais.

2) Processus de sélection :
Une présélection sera effectuée, après élimination des projets non conformes, par un comité d’experts issus du Ministère des Affaires étrangères et du développement international, de l’Agence française de développement et d’autres acteurs partenaires, en vue de retenir une cinquantaine de dossiers. Les porteurs dont les projets ont été présélectionnés seront alors invités à renseigner un dossier complémentaire.
Les critères d’évaluation des projets sont les suivants :

-  l’utilité sociale ;
-  le caractère innovant : l’innovation sociale sera particulièrement mise en avant ;
-  le développement et la duplication possible ;
-  les résultats et la pérennité ;
-  les partenaires engagés et les coalitions d’acteurs associées au projet.

3) Mise en œuvre des projets :
Les projets devront avoir une durée maximum de deux ans.
La participation de la France se fera sous forme d’une convention de subvention entre le service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France en RDC (SCAC).
Les porteurs de projets bénéficieront, durant leur durée, d’une mise en réseau et de l’expertise des réseaux diplomatiques de l’ambassade et de l’Agence française de développement, ainsi que des réseaux solidaires (ONG) et économiques (entreprises, experts, chercheurs), présents en RDC pour aider leurs initiatives à se développer.
Les lauréats s’engageront à faire connaitre leur action pour qu’elle puisse inspirer d’autres porteurs de projets.

4) Échéancier à l’attention des candidats :
- 14 juillet 2015 : Clôture du concours.
- Fin septembre 2015 : Annonce des Lauréats par le Président de la république française.
- Octobre 2015 : Passage des projets en comité interministériel et signature de la DMA.

Dernière modification : 28/05/2015

Haut de page