Covid-19 : La France soutient les producteurs, maraîchers et vivriers de la ville de Kinshasa

S’appuyant sur des liens de confiance et une expérience de travail en commun, le cardinal Ambongo et l’ambassadeur de France en RDC ont signé le mercredi 29 avril 2020, en présence du directeur de Caritas Développement Kinshasa, une convention permettant la réalisation d’un projet original de soutien à la production agricole dans Kinshasa et sa région. Ce projet, proche des réalités du terrain, répond de manière très concrète, et à un des défis majeurs posés par l’épidémie du COVID-19 et ses conséquences d’ordre économique et social.

JPEG

En effet, déjà confrontée à une crise humanitaire aigüe avec 15,6 millions de personnes estimées dans le besoin d’une assistance, la population congolaise doit désormais faire face à la pandémie de COVID-19. Cette crise est non seulement sanitaire, mais aussi socio-économique, car les restrictions de circulation ou les mesures de distanciation physique perturbent l’activité normale du pays. A Kinshasa, épicentre de l’épidémie en RDC, on constate déjà une hausse des prix des produits de première nécessité, qui pèse lourdement sur les ménages les plus vulnérables. « Nous devons sans attendre adopter des mesures préventives contre cette possible crise alimentaire à Kinshasa », a déclaré l’ambassadeur de France en RDC, M. François Pujolas. « Pour cela, nous faisons le choix de soutenir un acteur local, la Caritas Développement Kinshasa, pour travailler avec des producteurs locaux, les maraîchers et les vivriers de la ville-province de Kinshasa ». Grace à la distribution d’intrants (semences, engrais, matériel) et à un meilleur accès à l’eau, l’objectif est d’augmenter à très court terme les capacités productives de ces agriculteurs. En parallèle, un circuit de distribution particulier sera défini pour que cette production agricole soit orientée vers les consommateurs kinois les plus vulnérables. « Je salue cette initiative de la Caritas Développement Kinshasa, et remercie l’ambassade de France pour son soutien. Anticiper est une grande sagesse, nous ne devons pas attendre la crise pour agir », a déclaré le cardinal Ambongo.

Cette collaboration entre la France et la Caritas Développement Kinshasa s’inscrit dans une relation de confiance établie depuis plusieurs années. Elle participe également de son aide alimentaire en RDC, qui se concrétise en 2020 par un soutien de 2 millions d’euros au PAM, à l’UNICEF, au CICR et à la Croix- Rouge française pour des projets qui vont démarrer dans les tout prochains jours. A très court terme, d’autres mesures d’urgence visant à aider les acteurs de la santé (renforcement des hôpitaux, aide à l’INRB, soutien aux ONG impliquées dans l’aide aux populations défavorisées) ont été décidées pour un montant de 6 millions d’euros. « Cette coopération illustre plus largement l’engagement du président de la République française Emmanuel Macron, en faveur d’un soutien accru à l’Afrique en cette période difficile. Une aide bilatérale totale de 1,2 milliard d’euros a ainsi été annoncée récemment en faveur du continent » a poursuivi l’ambassadeur. Cette aide inclut un volet humanitaire particulièrement nécessaire, notamment pour apporter une aide alimentaire et matérielle de première nécessité aux populations les plus durement touchées par les mesures de distanciation sociale, et les plus exposées à la contagion.

PDF - 172.8 ko
Communiqué de presse- Convention Caritas Développement Kinshasa - Ambassade de France en RDC
(PDF - 172.8 ko)

Dernière modification : 10/10/2022

Haut de page