Communiqué de presse Kinshasa, le 29 novembre 2013

JPEG L’Agence Française de Développement organise un événement sur les défis de l’accès l’eau potable en République Démocratique du Congo, le jeudi 5 décembre 2013 à La Halle de la Gombe : deux documentaires seront projetés suivis d’un débat entre experts ouvert aux questions du public. Entrée libre pour une soirée de réflexions en clôture de l’Année de la coopération internationale dans le domaine de l’eau promue par l’ONU.

L’accès à l’eau potable est une préoccupation quotidienne pour les citoyens de RDC et impacte fortement leur vie : travail des femmes et des jeunes filles, à qui revient la corvée d’eau, maladies hydriques, mauvaise hygiène, les conséquences néfastes sont nombreuses. En partenariat avec l’Institut Français en RDC, l’Agence Française de Développement propose au public de rencontrer les intervenants du secteur de l’accès à l’eau autour de deux films (La Soif du Monde de Yann Arthus-Bertrand, et Nôgô de Thierry Scharf) et d’un débat.

• LES FILMS

La Soif du monde, de Yann Arthus-Bertrand : Photographe mondialement plébiscité, Yann Arthus Bertrand signe pour l’AFD un documentaire sur le bien le plus précieux de l’humanité. Les images sont vertigineuses, et le sujet du film est grave : alors que la population mondiale augmente, la ressource en eau s’amenuise. Comment faire pour la rendre accessible à un plus grand nombre ?

Nôgô (insalubrité) de Thierry Scharf : Dans les rues de Bamako, au Mali, le film dresse des portraits d’habitants confrontés à l’insalubrité, et à un accès difficile à l’eau potable. Entre colère et espoir, le film ne dépaysera pas les habitants de Kinshasa qui rencontrent des problèmes très proches.

• LE DEBAT

L’Agence Française de Développement a invité quatre experts à débattre des défis de l’accès à l’eau potable en RDC :

- Mr Dominique Sowa, Président de l’ONG ADIR (Action pour le développement communautaire en milieu rural)
- Mr Jean-Luc Mouzon, expert à la KfW
- Mme Hildegarde Thyberghien Coordinatrice « eau, assainissement et hygiène » pour l’ONG Solidarité Internationale
- Mr Edmond Bunduiti, Secrétaire Exécutif du CNAEA (Comité National d’Action pour l’Eau et l’Assainissement, Ministère du Plan)

• INFOS PRATIQUES

Jeudi 5 décembre, Halle de la Gombe, Institut Français (entrée libre)

-  17h La Soif du Monde, projection (entrée libre) – salle de projection de la halle
-  19h Nôgô (projection) et débat (entrée libre) – grande halle.

A propos de l’AFD
Établissement public, l’Agence Française de Développement (AFD) agit depuis soixante-dix ans pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud et dans l’Outre-mer. Elle met en œuvre la politique définie par le Gouvernement français. Présente sur quatre continents où elle dispose d’un réseau de 70 agences et bureaux de représentation dans le monde, dont 9 dans l’Outre-mer et 1 à Bruxelles, l’AFD finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète : scolarisation, santé maternelle, appui aux agriculteurs et aux petites entreprises, adduction d’eau, préservation de la forêt tropicale, lutte contre le réchauffement climatique…En 2012, l’AFD a consacré près de 6,9 milliards d’euros au financement d’actions dans les pays en développement et en faveur de l’Outre-mer. Ils contribueront notamment à la scolarisation de 10 millions d’enfants au niveau primaire et de 3 millions au niveau collège, et à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable pour 1,79 million de personnes. Les projets d’efficacité énergétique sur la même année permettront d’économiser près de 3,6 millions de tonnes d’équivalent CO2 par an.

Présente depuis 1976 en RDC, l’AFD a investi ces 10 dernières environ 62 millions d’euros sur les secteurs de l’éducation et de la formation professionnelle, de la santé, de l’eau, de la forêt et de l’appui au secteur privé.

Dans les 3 ans à venir, les activités de l’AFD seront amenées à changer d’échelle en RDC. D’abord et principalement avec le Contrat de Désendettement et de Développement (C2D) signé le 10 juillet 2013 qui représente un engagement de 106 millions d’euros dans les secteurs de l’éducation, la formation professionnelle, l’accès à l’eau potable et un appui à la gouvernance financière mené en collaboration étroite avec le SCAC de l’Ambassade de France. Dans le cadre du C2D, une enveloppe de 18 millions d’euros permettra de poursuivre le développement de mini réseaux d’eau autonomes dans les quartiers périphériques de Kinshasa, et d’offrir un accès potable à près de 500 000 habitants.

Dans le même temps, l’AFD doit entreprendre la mise en œuvre de 6 millions d’euros pour financer un nouveau projet d’assainissement de l’eau dans l’Est du Congo (Uvira), en partenariat avec la fondation Veolia, ciblé sur la lutte contre le choléra endémique sur les rives du Lac Tanganyika. Deux nouveaux projets dans le secteur de la santé et celui de la forêt sont également prévus pour un total de 15 millions d’euros en 2014. L’appui aux entreprises privées et au secteur bancaire devrait également considérablement s’accroitre dans les prochaines années par l’intervention de la filiale privée de l’AFD, Proparco.

En savoir plus sur les engagements de l’AFD dans le domaine de l’eau :

Le film L’eau source d’avenir pour Yahimba https://vimeo.com/62159718

Plaquette L’AFD, l’eau et l’assainissement http://www.afd.fr/webdav/site/afd/shared/PORTAILS/PUBLICATIONS/PLAQUETTES/AFD_Eau_et_Assainissement_fr.pdf

En savoir plus sur l’AFD en RDC :

http://.rdc.afd.fr

Contacts presse :

AFD :
Clara Arnaud – Tél. 0999308280 Mail : arnaucd@afd.fr

Dernière modification : 04/12/2013

Haut de page