Déclaration conjointe de l’Union europénne, de ses états membres et de la Norvège sur la suspension des activités de la Maison Schengen à Kinshasa, République Démocratique du Congo (02.02.2018)

En date du 24 janvier, le Ministère des Affaires Etrangères et Intégration Régionale de la République Démocratique du Congo a informé par note verbale adressée à l’Ambassade du Royaume de Belgique, de la décision du gouvernement congolais de fermer dans un bref délai la Maison Schengen à Kinshasa. Dans l’incertitude qui prévaut actuellement à la suite de cette annonce et des différents contacts avec les autorités, la Maison Schengen a dû suspendre ses activités.

La Maison Schengen est un instrument de mise en œuvre de la politique commune des visas de l’Union européenne destiné à faciliter le traitement des demandes de visa pour les États parties au Traité de Schengen. Les 18 États participant au dispositif consulaire de la Maison Schengen Kinshasa estiment important de préserver cette forme de coopération consulaire locale afin d’assurer la continuité et la qualité des services de visas pour les citoyens congolais. A ce titre, ils restent ouverts au dialogue.

En ce qui concerne la décision de suspendre les activités de l’agence belge de coopération, l’UE souligne l’importance de la complémentarité de ses actions et de celles des États membres en faveur du développement de la République démocratique du Congo et de sa population. Des restrictions envers l’un des États membres risquent de porter atteinte à l’effort collectif au bénéfice des Congolais.

Dernière modification : 19/02/2018

Haut de page