Histoires d’eau

Après Bogota, Mexico, Papeete, Jérusalem, Phnom Penh et Hanoi, l’agence de Kinshasa a rassemblé un large public à l’Institut Français au cours d’une soirée de projections et de débat sur le thème de l’accès à l’eau potable en RDC le 5 décembre dernier, parachevant l’année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau.
La salle était comble pour la projection du film La soif du monde, de Yann Arthus-Bertrand, qui ouvrait la soirée. Les spectateurs ont ensuite tous plébiscité le reportage de Thierry Scharf, Nôgô, qui décrit le quotidien des habitants d’un quartier périphérique de Bamako en proie aux affres du manque d’eau potable et de l’insalubrité. Une situation familière pour bien des kinois, qui a permis de lancer un débat animé avec quatre professionnels du secteur de l’eau et de l’assainissement présents sur scène. On estime en effet que moins de 30% de la population congolaise est desservie en eau potable, alors que le pays possède la moitié des ressources en eau douce d’Afrique.
La soirée a aussi été l’occasion pour Jean-Christophe Maurin, directeur de l’agence de Kinshasa, de rappeler l’engagement de l’AFD en faveur de l’accès à l’eau potable. Une enveloppe de 18 M€ sera allouée à la poursuite d’un projet d’adduction d’eau à Kinshasa, dans le cadre du Contrat de Désendettement et Développement signé entre la France et la RDC en juillet 2013.

https://docs.google.com/file/d/0B2w-UuHhYOsOS1JxdHB3UENPWUU/edithttps://docs.google.com/file/d/0B2w...

https://docs.google.com/file/d/0B2w-UuHhYOsOVm81ZWExdG12NUk/edit

Dernière modification : 18/12/2013

Haut de page