La Commission Nationale des Droits de l’Homme se forme aux techniques de communication

Avec le soutien de l’Ambassade de France, durant deux jours, les membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) ont été formés aux techniques de communication, à l’utilisation des réseaux sociaux et aux interactions qu’ils génèrent. Les interventions ont porté sur les notions générales de la communication, les relations avec la presse, la compréhension des réseaux sociaux, la communication institutionnelle et des notions de journalisme.

La CNDH souhaite ainsi améliorer sa communication et sa réactivité face à l’instantanéité d’un évènement. 12 membres de la CNDH ont pris part à cette formation. Un suivi d’un mois est prévu pour accompagner cette équipe en charge de la communication de la CNDH.

Mwamus MWAMBA MUSHIKONKE , président de la CNDH parle de cette institution et des raisons qui ont motivé cette formation :

"La CNDH est une institution indépendante de l’État congolais qui a pour mission de promouvoir et protéger les droits de l’homme. Pour la promotion, nous passons par des activités de sensibilisation et de formation et pour la protection, nous menons des investigations, effectuons des monitorings par rapport aux violations des droits de l’homme et également des visites dans les différentes prisons pour recenser les cas d’irrégularités ou de détention illégale et procéder à la libération des personnes concernées. Nous jouons également le rôle de conseiller du gouvernement mais aussi de toutes les institutions de la République en matière de droits de l’homme. Nous les conseillons pour qu’ils soient à même d’améliorer la situation des droits de l’homme en RDC.
Nous avons cependant trouvé que nous avions beaucoup travaillé et produit beaucoup de rapports mais il nous manquait quelque chose, la communication institutionnelle. Raison pour laquelle nous avons intéressé l’Ambassade de France pour voir comment trouver des experts qui nous forment pour qu’à long terme, tout ce que fait la CNDH en rapport avec la promotion et la protection des droits de l’Homme soit connu du public et de tous ceux qui sont intéressés par cette question. Nous voulons qu’il y ait interaction entre ce que fait la CNDH et ce qu’attendent le public et le gouvernement. Cette formation est capitale pour la visibilité de la CNDH. Nous tenons d’ailleurs à informer le public qu’il peuvent d’ores et déjà consulter le site CNDH et que nous allons développer d’autres mécanismes de réseaux sociaux pour que la CNDH soit connue de tous et visible.
Nous sommes très satisfaits et nous remercions l’Ambassade de France qui a mis à notre disposition des experts très avérés et professionnels qui nous ont encadrés en peu de temps mais avec beaucoup d’information. Tout le monde est formé, il reste à mettre en œuvre tout ce que nous avons appris.
"

Dernière modification : 10/04/2018

Haut de page