La France accompagne la RDC dans la dématérialisation de la procédure de perception des dettes des contribuables envers l’Etat

Le ministre des Finances, José Sele Yalaghuli, le représentant du gouverneur de la Banque centrale du Congo, et l’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, ont procédé ce 1er octobre 2020 au lancement officiel du logiciel ISYS-Régies, financé dans le cadre du premier Contrat de Désendettement-Développement conclu en 2013 entre la France et la République démocratique du Congo.

La France, partenaire privilégié de la RDC, s’est engagée à accompagner les autorités congolaises dans la mise en place de ce programme à travers le projet Gouvernance financière d’un montant de 11,8M€ lancé en 2016 par l’Agence Française de Développement (AFD), qui a pour objectif d’appuyer le gouvernement congolais dans le recouvrement des recettes publiques. C’est dans ce cadre que le logiciel ISYS-Régies a été développé par les équipes de la Banque centrale du Congo.

L’ambassadeur s’est réjoui de la mise en place de cette réforme, car, a-t-il souligné, « elle permet de fiabiliser la chaine de la recette, en apportant des garanties aux contribuables, particuliers ou entreprises, mais aussi de rendre plus performantes les liaisons entre les banques privées, la Banque centrale et le Trésor. » L’ambassadeur a poursuivi, en se félicitant de la contribution que la France apporte ainsi à l’atteinte d’un des objectifs concrets de réforme dans le secteur des finances publiques, fixé par le Président de la République démocratique du Congo dans son discours sur l’état de la Nation en décembre dernier.

JPEG

Cet outil qui vise à sécuriser les paiements des taxes et impôts effectués aux guichets des banques commerciales apporte 3 innovations essentielles dans la gestion des recettes publiques :

  • - l’automatisation de la procédure de perception,
  • - la dématérialisation de la procédure d’apurement,
  • - la fiabilité de l’information transmise en temps réel.

Cet applicatif vient compléter un ensemble d’outils informatiques mis à disposition des administrations concernées par le projet Gouvernance financière, pour la gestion des impôts et des recettes administratives diverses, le stockage des données financières, etc. Ce travail se poursuivra notamment pour étendre l’interconnexion des régies financières à d’autres provinces pourvoyeuses de recettes.

L’ambassadeur a félicité l’ensemble des intervenants sur ce projet pour la réalisation d’innovations déterminantes sur les plans financier, technique et juridique, apportant ainsi une contribution déterminante à la modernisation de l’État.

PDF - 178.9 ko
La France accompagne la RDC dans la dématérialisation de la procédure de perception des dettes des contribuables envers l’Etat
(PDF - 178.9 ko)

Dernière modification : 02/10/2020

Haut de page