La France s’engage aux côtés de la RDC dans une feuille de route pour le secteur forestier

Le 05 décembre 2019 a été officiellement validé le programme de gestion durable des forêts, porté par l’agence française de développement. Dans le même temps, le ministre de l’environnement et du développement durable et l’initiative CAFI, dont la France assure la présidence, se sont engagés dans une feuille de route pour le secteur forestier en RDC. La France démontre ainsi son engagement pour la préservation des forêts, qui sera au coeur des échanges la semaine prochaine à Madrid à l’occasion de la COP 25 et du lancement de l’Alliance pour les forêts tropicales.

JPEG

Le programme de gestion durable des forêts, porté par l’agence française de développement (AFD), a officiellement été validé le jeudi 5 décembre 2019 à Kinshasa par le comité de pilotage du Fonds national pour la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (FONAREDD), sous la présidence du ministre des finances et du ministre de l’environnement. La France, qui assure la présidence tournante de l’initiative pour les forêts d’Afrique centrale (CAFI) jusque fin 2019, est membre du comité de pilotage.

Concrètement, ce programme pourra démarrer ses activités dès 2020. Cofinancé par l’AFD et le CAFI à hauteur de seize millions de dollars, il appuiera le ministère de l’environnement dans l’élaboration de sa politique forestière et de son code forestier. Son approche participative, notamment à travers l’opérationnalisation du Conseil consultatif national des forêts, permettra d’impliquer tous les acteurs concernés : administration, secteur privé, société civile et bailleurs. Il s’attachera à ce que les exigences d’une exploitation durable soient respectés non seulement par les opérateurs industriels, mais aussi par les artisanaux. Enfin, il assurera la promotion de différentes approches participatives de gestion durable des forêts par les communautés locales et les entités territoriales décentralisées.

La mise en œuvre de ce programme se fera dans le cadre d’une feuille de route qui a été adoptée dans le même temps par le comité de pilotage. « Cette feuille de route est essentielle  », a déclaré François Pujolas, ambassadeur de France, « car elle marque le réengagement de la RDC dans les principes qui ont fondé le partenariat avec CAFI  ». Ainsi, dès le début de l’année 2020, le processus d’élaboration de la politique forestière nationale de la RDC sera officiellement lancé, et une revue de la légalité des titres forestiers sera menée au cours du premier semestre 2020.

C’est sur ces perspectives encourageantes que la France conclut sa présidence tournante du CAFI, avant de laisser la main à l’Allemagne. En RDC comme à l’international, la France a vocation à s’impliquer toujours davantage dans la préservation des forêts, et ce dès la semaine prochaine à l’occasion de la COP 25 de Madrid. La France conduira le 10 décembre 2019 le lancement de l’Alliance pour les forêts tropicales, initiative du Président de la République Emmanuel Macron qui a très vite recueilli de nombreux soutiens dont celui du président Tshisekedi, en septembre dernier à New York. Sur invitation de l’Ambassadeur de France en RDC, le ministre de l’environnement a confirmé sa participation à cet événement, au cours duquel sera présenté le projet d’agriculture en savane et forêts dégradées, également porté par l’AFD.

PDF - 316.4 ko
Communiqué de presse
(PDF - 316.4 ko)

Dernière modification : 21/05/2020

Haut de page