Lancement de la subvention 2018-2020 du Fonds Mondial de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme

Ce vendredi 16 mars, l’Ambassadeur de France M. Alain Remy et la Chargée d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis Mme Jennifer Haskell ont participé au lancement par le Ministre des Finances, M. Henri Yav et en présence du Ministre de la Santé, Dr. Oly Ilunga, de la nouvelle subvention pour le triennum 2018-2020 du Fonds Mondial de lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme en République Démocratique du Congo. L’octroi de ce financement d’environ 543 millions de dollars fait suite à une demande effectuée par la RDC afin d’engager une lutte efficace et obtenir de meilleurs résultats contre ces trois maladies.

Entre 2015 et 2017, grâce à la précédente subvention, l’appui du Fonds mondial a permis d’organiser le dépistage de plus 7 millions de congolais, de mettre 117.000 personnes sous traitement antirétroviral, de dépister et traiter plus de 345.000 cas de tuberculose et de distribuer plus de 44 millions de moustiquaires imprégnées d’insecticide, sur l’ensemble du territoire de la République.

La nouvelle subvention du Fonds Mondial, destinée à la mise en œuvre de projets de lutte contre les trois maladies, appuiera le Ministère de la Santé Publique et ses programmes. La société civile est impliquée dans la mise en œuvre par le biais des ONG CORDAID et SANRU, qui ont été sélectionnées comme principaux récipiendaires. Au total, ces subventions ont pour objectifs de dépister pour le VIH plus de 7 millions de personnes, 498 000 personnes devront être traitées contre la tuberculose, et 25 millions de cas de paludisme doivent être testés et traités d’ici à 2020.

La France se réjouit de l’impact des financements provenant de la communauté internationale, et en particulier des pays de l’Union Européenne et des États-Unis, dans la prise en charge et le traitement des personnes qui en ont le plus besoin en République démocratique du Congo, comme dans plus de 100 pays soutenus par ce Fonds.

Comme 2ème contributeur du Fonds mondial depuis sa création en 2002, avec au total 4,3 milliards d’euros de dons, la France poursuivra son engagement pour le renforcement des systèmes de santé et l’accès aux soins pour tous avec une contribution annuelle de 380 millions d’euros (environ 460 millions de dollars) pour le triennum 2018-2020.

En RDC, depuis la création de ce Fonds, la France a financé environ 274 millions de dollars (sur un total de plus de 2 milliard de dollars reçus par la RDC depuis 2002).

JPEG

Dernière modification : 21/03/2018

Haut de page