Message de l’ambassadeur François Pujolas à la communauté française de RDC

Mes chers compatriotes,

Nous sommes toutes et tous confrontés à une situation inédite liée à l’épidémie covid-19 qui affecte le monde entier. La France est en ce moment même confrontée à une grave crise sanitaire. La République démocratique du Congo n’est pas épargnée par cette épidémie. Nous soutenons à cet égard les efforts déployés par les autorités et la population congolaises pour y faire face.

Dans le cadre de l’état d’urgence décidé il y a quelques jours par le président Tshisekedi, le gouverneur de la ville de Kinshasa a pris hier la décision d’un confinement strict à compter de demain, pour une durée annoncée de trois semaines.

Je suis tout à fait conscient des difficultés et de l’anxiété qu’engendrent cette épidémie comme les mesures prises pour limiter son développement. Au nom de toute l’ambassade et du réseau de La France en RD Congo, je voudrais avant toute chose marquer mon soutien à toutes celles et ceux qui se trouvent aujourd’hui dans une situation de fragilité. Je voudrais aussi plus largement féliciter la communauté française dans son ensemble pour le sang-froid, la discipline et l’esprit de résistance et de solidarité qu’elle a démontrés jusqu’à présent dans cette épreuve.

Bien que fonctionnant en mode réduit, l’ambassade s’efforce d’assurer l’essentiel de sa mission et, au premier rang de ses priorités, l’assistance à la communauté française. Sur ce point, je voudrais vous assurer de la disponibilité de l’ambassade, malgré la décision récente de confinement, à vous écouter et répondre à vos questions ou préoccupations concernant la situation actuelle.

Sur le plan médical, les gestes barrières sont connus, les mesures de confinement déjà prises par certains sont respectées. Comme cela vous a déjà été dit, en cas d’apparition des symptômes (fièvre, toux, difficulté à respirer, …), vous êtes invités à contacter votre médecin traitant ou centre médical de référence. Un point important : après l’apparition des symptômes et même en cas de contrôle positif au covid-19, vous pouvez rester confiné chez vous, en respectant des règles comportementales strictes et en vous astreignant à un contrôle médical quotidien, pour détecter notamment des signes d’aggravation potentielle. Si cette situation survient, l’ambassade fera en sorte de suivre votre situation et de vous accompagner au mieux, à travers ses médecins conseils.

Dans le climat actuel d’incertitude et de difficultés matérielles, certains expriment des craintes quant à l’environnement sécuritaire. Soyez assurés que l’ambassade suit attentivement l’évolution de la situation. Elle reste disponible à tout moment pour répondre à vos questions ou vous aider au besoin.

Une des difficultés que nous avons à gérer est le retour en France des personnes aujourd’hui bloquées en République démocratique du Congo, depuis la suspension des vols réguliers le 20 mars dernier. Ce problème est à l’échelle de la planète : les autorités françaises en liaison avec des compagnies aériennes, dont Air France, ont ces dernières semaines concentré leur action sur cet objectif. Comme vous le savez, un premier vol a été reporté du fait de l’interdiction de circulation prise hier par le gouverneur de Kinshasa. Malgré la dérogation qui nous était donnée, nous n’avions pas la garantie de pouvoir préparer et organiser ce vol dans des conditions d’efficacité et de sécurité satisfaisantes. Cette ambassade a néanmoins demandé que plusieurs vols spéciaux d’Air France puissent être mis en place, malgré la décision de confinement à Kinshasa, dans les prochaines semaines. Je rappelle qu’il s’agit de vols commerciaux. L’ambassade a également demandé que l’accès à ces vols puisse être élargi aux Français résidents, pour tenir compte de situations difficiles notamment sur le plan médical.

Nous gardons par ailleurs à l’esprit la situation particulière des membres de la communauté française qui se trouvent dans les autres provinces, notamment à Lubumbashi, Goma et Bukavu, Kisangani ou Muanda. Nous travaillons avec nos implantations et relais sur place, dans les différentes provinces, à la recherche de solutions aux difficultés qui se font jour.

Mes chers compatriotes,

Nous nous retrouvons tous ensemble dans cette épreuve que personne n’avait anticipée. Nous devons être solidaires du peuple congolais avec qui nous vivons cette expérience difficile. Nous devons également tout faire pour maintenir la cohésion de notre communauté. L’ambassade y prendra toute sa part et cherchera en permanence, malgré les obstacles, à être disponible et porteuse de solutions.
Bien cordialement à toutes et à tous,

François Pujolas
Ambassadeur de France en RDC

Dernière modification : 23/05/2020

Haut de page