Situation en RDC

La France est préoccupée par les troubles répétés qui accompagnent le débat sur le projet de loi électorale au parlement congolais, et notamment par les violences des 19 et 20 janvier.
Nous exprimons nos condoléances aux familles des victimes de ces événements.
Des débordements de ce type n’ont pas leur place dans le débat démocratique. Il est essentiel que le cadre juridique et le calendrier global du processus électoral qui doit s’ouvrir cette année soient élaborés de façon consensuelle, dans le respect de la constitution de la République démocratique du Congo et des libertés publiques.

Dernière modification : 22/01/2015

Haut de page